Voyager

Quand j’ai découvert la couture, je me suis lancée dans l’achat de tissu au hasard car je n’y connaissais absolument rien. En général j’achetais des tissus sans trop faire attention à la composition et en faisant surtout attention au prix…

Heureusement, avec l’experience je me suis de plus en plus penchée sur les tissus naturels, quitte à y mettre le prix.

Il y a quelque chose de physique et d’emotionel à découvrir, toucher et choisir des tissus qui me fait vibrer et qui me touche encore aujourd’hui. La joie de recevoir de beaux tissus et l’envie de créer avec.

Je me souviens d’un tour sur un marché berlinois aux tissus sur lequel on pouvait vraiment trouver de tout. Et là, j’ai découvert ce tissu

Naomi Iro pour Nani Iro – modèle Fuwari

J’ai été fascinée.

Les tons sont pourtant loin de ceux que j’aime en général. Je n’aime pas vraiment le rose, le turquoise non plus, les petites fleurs mignonnes assez peu pour moi…Et pourtant. Il était si délicat et si doux qu’il m’a vraiment touchée. Je crois que c’est le côté « peinture » qui m’a plus, un petit côté oeuvre d’art unique et précieuse.

Ce n’est que quelques années plus tard que j’ai pu me l’offir, et quelques autres de différentes collection, au goutte à goutte. Et à chaque fois c’était pour moi comme une fête, un vrai plaisir de les recevoir et de les transformer. Je n’ai pas osé couper les premiers coupons de peur de faire une erreur. Il y avait quelque chose de presque mystique.

Ces tissus japonais sont créés par l’artiste Naomi Ito qu’il est désormais possible de suivre .

J’aime son univers doux et poétique, cette sensation de voyager sur une planète délicate, proche de la nature et déconnectée.

J’ai souvent voulu commander des tissus directement sur le site dédié mais mes compétences en japonais étant assez limitées et ne dépassant pas le déchiffrage difficile de certains patrons de couture, je n’ai jamais pu commander.

Alors quand j’ai lu il y a peu que le site donnait enfin la possibilité de livrer à l’international, mon coeur à fait des petits bonds de joie. Bon il faut s’accrocher un peu pour s’en sortir mais ça ajoute encore au charme et me rappelle l’époque d’avant, où tout n’était pas partout à disposition et que voyager dépaysait vraiment.

Quelques coutures avec mes tissus fétiches:

3 réflexions sur “Voyager

  1. Oh oui qu’ils sont beaux ces tissus, tout comme toi, ils ne sont pas du tout dans ce que je me vois porter, mais les motifs me touchent… je n’ai pas encore sauté le pas, mais alors là tu me tentes avec cette histoire d’envoi vers l’international !!
    Très jolis vêtements cousu avec…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s